À propos de Nous

Qui sommes nous

Riviera Sailing Events, située à Monaco et fondée par Jean-Philippe Cambay, vous accompagne dans la réalisation de vos événements nautiques. Cette Agence et Ecole de Voile, affiliée à la FFV, utilise la voile comme un véritable vecteur de cohésion et de partage. Nous vous embarquons à bord de voiliers modernes ou classiques et vous assurons l’encadrement et l’instruction par une équipe de professionnels. Grâce à notre large gamme de produits, nous pouvons construire des programmes nautiques sur mesure pour les agences événementielles, les entreprises et les particuliers. Ces moyens de communication « grand format » permettent également d’augmenter la visibilité de votre marque par l’affichage et de renforcer vos campagnes de communication. La gestion de votre événement clé en main est possible. Nous assurons également des services annexes tels que la gestion de vos événements clés en main, les transferts hôteliers, la restauration, la mise à disposition d’interprètes… Nous mettons à votre service, notre savoir-faire et notre passion de la voile.

Notre équipe

JEAN-PHILIPPE CAMBAY

J’ai hérité la passion de la mer de mon cher père, qui m’apprenait à naviguer depuis que je suis tout petit. Bien qu’il fût pilote, sa véritable passion était la mer et par conséquent l’astronomie et la météorologie, toutes deux fondamentalement liées à la navigation professionnelle. Je voulais vraiment tout savoir sur la mer et la navigation. Au cours de ces années, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes extraordinaires avec qui je partageais la même passion : Loïck Perron, Marc Thiercelin, Jean Pierre Dick. Comme beaucoup de chanteurs chantent : « ils ont traversé les sept mers… » … Eh bien, nous l’avons fait ! Pour de vrai! J’ai personnellement navigué 6 fois sur les océans du monde, dont 3 fois en solitaire, j’ai eu la chance de participer aux courses les plus importantes du monde comme la « Route du Rhum » et la « Transat des Alizés »…

ERIC JUAN

Fils de pêcheur a toujours considéré la Méditerranée comme son terrain de jeu. Depuis 25 ans, il travaille comme chef dans certains des restaurants les plus luxueux de la Côte d’Azur. Parallèlement, il suit une formation diplômante au CREPS d’Antibes et devient moniteur de voile puis entraîneur à l’école des sports du Club Nautique de Nice.

En 2016, il rencontre Jean-Philippe Cambay. Il travaille désormais à ses côtés en tant que Skipper et Instructeur et continue à exercer en tant que cuisinier en tant que formateur.

NATALIYA BISMUTH

travaille depuis plus de 10 ans pour des grands comptes du marketing et de l’événementiel. Elle a acquis une grande expérience en travaillant sur des projets de renommée internationale tels que le salon mondial de l’automobile pour le groupe Volkswagen, la Formule 1 à Sotchi. De nationalité russe, elle a rejoint l’équipe pour répondre à la demande internationale et développer le marché russe.

MARC THIERCELIN

Skipper de course au large, entrepreneur et pédagogue. Son incroyable palmarès met en évidence sa passion pour la navigation et ses compétences. A ce jour, il a parcouru :


– 5 Tours du Monde en solitaire (4 Vendée Globe) 2 fois 2ème
– 4 tours complets de l’Antarctique, 4 Cap Horn en solitaire (3ème, 1er, 3ème)
– 22 courses transatlantiques
– 7 Solitaire du Figaro et 5 Tours de France Voile

C’est plus de 700 000 km de course à travers tous les océans. Il est à l’origine de la Blue Gold Foundation, qui vise à promouvoir et soutenir l’emploi dans l’économie maritime et les « métiers de la mer ». Ses points forts sont la bienveillance, l’ouverture, la pédagogie, le coaching et le partage d’expériences.

Une lettre de notre fondateur

Société événementielle monaco

Jean-Philippe Cambay est issu d’une lignée de marins qui lui a donné le goût du large et des grands espaces. Dès son plus jeune âge, son père lui enseigne la navigation astronomique et la météo. Il apprend la voile sur le bateau familial et à l’UCPA, où il deviendra instructeur à Bénodet puis en Corse. Passionné de sports de glisse, il obtient plusieurs brevets d’Etat dont le ski nautique, la natation, la plongée sous-marine, puis ses diplômes de Capitaine de la Marine Marchande.Ses aventures personnelles et ses rencontres avec Loïck Perron, Marc Thiercelin, Jean Pierre Dick, l’ont porté sur toutes les mers du globe. Il a couru 6 Transatlantiques dont 3 en solitaire faisant de lui un véritable Skipper professionnel (Route du Rhum ; Transat des Alizés…).

Aujourd’hui, la plupart du temps lorsque je navigue seul, mes souvenirs remontent à la période après l’université, lorsque j’ai obtenu mon premier diplôme en mathématiques et que j’ai créé une petite entreprise informatique avec des amis d’école. C’était le tout début de l’activité informatique et nous allions bien. Très vite, je me suis retrouvé installé, j’ai eu un bon travail, je gagnais beaucoup d’argent mais je n’étais pas content et je me sentais pris au piège. Au bout de 5 ans, j’ai tout quitté, vendu mes parts et j’ai commencé à naviguer autour du monde et seulement après avoir traversé tous les océans, j’ai jeté l’ancre à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Maintenant, après plus de 20 ans, quand je suis sur mon bateau, respirant cet air, regardant le ciel, observant la couleur de la mer changeant chaque jour passant du bleu foncé, touchant tous les tons de turquoise et finissant gris argenté au coucher du soleil … Je ne doute pas que j’ai pris la bonne décision et je suis sûr que mon père serait fier de moi.

Tant de fois, lors d’une transat ou d’une régate, j’ai vécu des situations difficiles avec mon équipe à bord et je me suis rendu compte que c’était exactement la même situation que j’avais à mon bureau à l’époque où j’étais manager en termes réels. Il m’est venu naturellement à l’esprit d’associer les deux contextes – bureau et bateau – et j’ai soudain réalisé que la dynamique derrière était exactement la même.

Au bureau, vous avez un projet sur lequel travailler avec un délai, vous avez des problèmes à résoudre (il peut s’agir d’externes comme battre la concurrence ou d’internes comme un membre difficile de l’équipe qui ralentit le travail), alors vous avez toutes sortes de d’autres problèmes à résoudre avant de pouvoir atteindre votre objectif.

En mer, c’est exactement la même chose : il faut arriver à destination et il y a aussi des obstacles à affronter (qui peuvent être externes comme une grosse tempête ou internes comme un membre de l’équipe qui ne coopère pas) et plein d’autres problèmes (quelque chose qui casse pendant la navigation, des vents qui changent de direction sans raison et bien d’autres). I realized that what is called now “team building” was exactly what I have been doing since the last 35 years of my life: trying to make the best out of my team, motivate them, make sure to create the perfect interaction and good communication, generate cooperation and build trust. C’est la raison pour laquelle je crois fermement que le travail d’équipe est la clé du succès et que je navigue dans la métaphore pour décrire ce qui se passe dans la vraie vie.

Cordialement,

Jean Philippe